Partagez|

Not time to sleep... Look at my disguise ! feat. Mischa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Not time to sleep... Look at my disguise ! feat. Mischa Sam 30 Juin - 16:16

 


    Où qu'on aille dans cet asile, des gens se battaient. Parfois, on était obligé de le faire, si on ne voulait pas se retrouver à la morgue. Aujourd'hui, Noah avait eu de la chance, il n'avait pas dû se battre. Enfin, pas trop. Noah ne provoquait jamais lui-même un combat, et il ne prenait pas plaisir à cela. Mais quand il le fallait, il ne reculait pas. Aujourd'hui, il avait juste reçu une droite dans la face avant que l'autre ne voit une cible plus attrayante derrière lui. Oui, Noah avait eu beaucoup de chance. Un mince filet de sang coulait de son nez à présent, mais celui-ci n'était pas cassé. Sa manche droite aussi était tâchée de sang, à force de tamponner le sang que son nez versait. Mais ça ne durerait pas, demain, tout irait bien. Pour combien temps... Pas très longtemps, certes. Mais il ne fallait pas trop y penser. Pour l'instant, ce que Noah devait faire, c'était retourner aux combles. Là-bas, il serait en sécurité, plus ou moins, car tous les « innocents » étaient là-bas. L'union fait la force, non ? 

    Entre ces murs, il n'y avait pas que des combats. Il y avait aussi des viols et c'étaient sans doute ça, les plus terribles. Il était dur de se repérer dans ce bâtiment, alors quand on arrivait dans un mauvais endroit, on le regrettait généralement très vite. 
    Surtout la nuit. D'ailleurs, c'est pour cette raison que Noah se rendait aux combles ; la nuit venait de tomber et l'horreur allait commencer. Pourquoi Noah errait dans le couloirs ? Il était allé cherché de quoi pouvoir se vêtir sans paraître sale. Mais bon, il n'y avait pas un habit sans déchirure ou sans tâche qui ne partait pas, alors il fallait malgré tout faire avec. Au moins, il était habillé. 
     
    Noah arriva aux combles. Cette grande pièce qui se situait sous la toiture de l'hôpital psychiatrique. Tout était fait en bois ici, le plafond, les murs et le sol, qui portait des fractures et craquait la nuit. Apparemment ça tenait... Mais pour combien de temps ? Il fallait jespérer que tout ne s'écroule pas. Quoique ça leur livrerait une mort rapide et sans trop de douleur. Tout serait ainsi fini et tant mieux, d'un côté. Noah ne voulait pas mourir, mais sa vie, à ce stade-là, ne valait pas mieux que la mort. On laissait pourrir les gens fan cet hôpital tout simplement pour dire qu'on ne les tuait pas. 

    Le jeune homme s'assit contre un mur. Il n'allait pas dormir. La nuit, il ne valait mieux pas s'endormir. On se reposait la journée, quand il faisait plus calme. Là, il trouverait sûrement quelqu'un avec qui discuter. L'avantage ici, c'était que personne n'était vraiment fou. Tout le monde était sain d'esprit et dans le même cas. Il faisait bon de savoir qu'on n'était pas seul. On pouvait plus ou moins compter sur les autres et il n'y avait sûrement pas de traitres. Après tout, pourquoi y en aurait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 15/04/2012
Célébrité : Amber Heard
MessageSujet: Re: Not time to sleep... Look at my disguise ! feat. Mischa Mar 3 Juil - 19:22

Elle le savait, c'était dangereux de venir ici mais les enjeux étaient trop important pour passer outre. La Blondinette attrapa sa lampe torche et passa un mur en ruine. Après avoir enjambées quelques pierres elle regarda a gauche et a droite et se déshabilla avant d'enfiler une tenue qui passerait inaperçue parmi les autres gardiens. Elle veillait tout de même a ne pas attirer trop les regards sur elle c'est pourquoi elle remonta ses cheveux sous une casquette qu'elle avait prise a un maton et qu'elle mit une paire de lunettes qui encadrait son visage et qui jurait de façon assez paradoxale avec son allure mais peu importait. Elle connaissait assez cet endroit pour savoir que chacun s'occupait de ses affaires dans la limites de ses propres opinions et agissements. Des gardiens étaient corrompus, d'autres en faisaient bavé aux "malades" et ça dans la plus parfaite des illégalités.
Mischa connaissait ses murs a force, elle avait donner une heure a Zach qui l'aidait toujours a entrer dans ces murs. La première fois en trainant dans les parages elle avait remarqué un trou dans le mur de l'asile, petit mais assez grand pour laisser passer une personne de son poids et de sa carrure. Bien sur tout restait difficile et dangereux et sans l'aide de Zacharya elle serait sans doute internée elle aussi dans "no man's land". Elle avait déjà penser a emmener Noah avec elle mais il ne serait jamais passé par les endroits où elle pouvait s'aventurer. De plus les gardiens engagés par le gouverneur veillaient toujours après Noah des qu'il quittait les quartiers où il était autorisé a être. Mais elle était en train d’échafauder un plan. Un plan qui lui permettrait de retrouver celui qui était son meilleur ami dehors, quelqu'un qui l'aiderait dans sa lutte pour anéantir le système. Elle s'était souvent demandé ce qu'elle ressentait pour Noah, la membrane entre amour et amitié avait été très fine et indéniablement elle avait comprit qu'elle avait ressenti autre chose que de la pure admiration, l'un et l'autre étant souvent de la même famille. Aujourd'hui elle avait apprit que leur amitié était indestructible alors que s'il y avait eu autre chose peut-être que tout aurait été foutu en l'air et ça elle ne le voulait pas... mais quelques part elle se posait toujours cette question là, inconsciemment. Zacharya arriva et lui fit passer les barrière de gardiens sans aucune difficultés, Mischa commençait a être habituée au protocole et a la discrétion, elle était invisible car les autres n'avaient pas envie de se poser des questions. Elle lança un sourire a Zacharya et lui dit qu'elle reviendrait vite avant de filer fouiller dans l’hôpital pour trouver son ami. Elle croisa quelques personnes mais traça sa route, ceux qu'elle croisa n'étaient pas les plus méchants mais elle espéra que sa petite visite n'avait pas alarmés les prisonniers (car c'est ainsi qu'elle les voyait, des prisonniers privés de leur libertés fondamentales). Finalement elle le trouva dans les combles, elle le reconnu de loin, son visage était ancré dans son esprit bien qu'il semblait usé et fatigué ce qui lui arracha une moitié de coeur une fois de plus, le voir comme ça la torturait. Elle remarqua un bleu sur son visage. " Noah! ", elle se précipita vers lui et lui sauta dans les bras avant d'enfouir son visage dans son cou, il lui manquait tellement. Elle se retint de pleurer comme toujours malgré le fait que le voir vivre cet enfer la torturait. Il fallait qu'elle se dépeche et vite de le faire sortir d'ici. " tu t'es battu? " elle le regarda d'un air inquiet et passa un doigt dur le bleu. "Bordel mais a quoi servent les gardiens et les infirmiers! cet enfer n'est pas vivable!" Elle sentit une vague de colère l'envahir, cette même colère qui faisait qu'elle ne croyait pas en ce système qui pour elle était pire que la mort. " ne t'inquiètes pas... d'ici peu ça ne sera plus qu'un mauvais rêve, un cauchemar... je te le promet, même si c'est la dernière chose que je dois faire dans cette vie, je ne te laisserais pas."

_________________

ange et démon
Hélas ! le poison et le glaive
M'ont pris en dédain et m'ont dit : "Tu n'es pas digne qu'on t'enlève
A ton esclavage maudit,Imbécile ! de son empire si nos efforts te délivraient,
Tes baisers ressusciteraient Le cadavre de ton vampire !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Not time to sleep... Look at my disguise ! feat. Mischa Mar 3 Juil - 23:00

La vie est ce à quoi on se rattache. Dans cet asile, personne n'a aucun bien, personne ne possède quelque chose. On ne peut s'attacher presque à rien. À ce stade-là, on ne peut plus que s'accrocher à notre petite vie, qui n'est vraiment pas réjouissante dans un endroit comme celui-ci. Mais on n'a rien d'autre. On a été lâché dans cet asile, et à partir de cet instant, on perd tout. Tout ce que l'on a pu avoir n'est plus à nous, et on est livré à nous-mêmes. Tout n'est plus que souvenir. Et parfois, se rappeler son ancienne vie fait très mal. Car elle est inaccessible. On est persuadé qu'on ne reverra plus jamais le jour. Certains diront que la seule sortie à ce trou à rats et la mort. Noah ne pensait pas cela. Il fallait se convaincre du contraire pour garder le morale. Il y avait bien des failles dans le gouvernement, alors pourquoi pas dans cet asile ? La clé de tout cela était la patience... On ne devait pas y aller d'un coup, il fallait organiser, mettre au point un plan pour s'évader. Oui, la solution était l'évasion. Il n'y en avait pas d'autres. La mort n'en était pas une. C'était les lâches qui se suicidaient.

Noah soupira. La nuit allait encore être longue. Il n'y avait rien à faire. Mais en même temps, il ne fallait rien faire. Juste attendre la fin de la nuit. Le jeune homme appuya sa tête contre le mur. Et c'est en faisant ce geste qu'il aperçut quelqu'un qu'il connaissait. Quelqu'un de magnifique. Elle n'aurait pas pu venir à un meilleur moment. Mischa. Noah se leva et un sourire se dessina au coin de ses lèvres. « Je suis sensé te tuer, mais tu viens quand même... » dit-il en rigolant un peu, car il savait que c'était insensé. Il l'accueillit au creux de ses bras en la soulevant un moment en la serrant fort. C'était vraiment bon de la voir. Mischa avait toujours été aux côtés du jeune homme. Elle l'avait toujours épaulé, et ce lien perdurait. Grâce à elle. Elle était comme sa sœur, même si Noah aurait pu croire plus... Mais il ne fallait pas risquer de rompre un si belle relation... Quand tous deux se retirèrent, la blondinette sembla remarquer quelque chose au nez du jeune homme. En effet, le sang coulait toujours, mais déjà bien moins qu'avant, et apparemment, il n'y avait pas que cela. Avait-il un hématome ? Sûrement. Dans tous les cas, la jolie blonde devina qu'il s'était battu. Enfin, il ne s'était pas vraiment, mais il avait reçu un coup, mais avait par chance échappé à la suite qui se serait avéré pire.

« Non, je ne me suis pas battu. J'ai juste fait une mauvaise rencontre, ce n'est rien. » Il lui fit un clin d'œil pour rassurer l'inquiétude qu'elle laissait paraître. Puis elle affirma qu'on ne pouvait pas vivre dans un tel enfer. « Oui, l'enfer, c'est pas mal, comme mot... » Puis Mischa lui promit de ne pas le laisser, qu'un jour ça sera finit, même si ce devait être la dernière chose qu'elle fasse. « Ne dis pas ça ! Pense aussi un peu à toi... » Noah lui attrapa la main et l'entraîna dans un endroit un peu moins ouvert au reste des patients, dont certains osaient dormir. « Tu vas bien ? » lui demanda-t-il finalement, la fixant droit dans les yeux. Peut-être avait-elle quelque chose d'important à lui dire. Quoi qu'il en soit, le jeune homme ne pourrait jamais vraiment la remercier assez de venir le voir comme elle le faisait. En fait, Noah avait la chance d'avoir un repère dans sa vie. Ce repère était Mischa. Sans elle, il serait peut-être devenu fou. Elle était celle à qui le jeune homme se rattachait, s'accrochait pour ne pas sombrer dans la folie. Elle était tout ce qu'il avait. Alors il ne pourrait accepter que quelqu'un lui fasse du mal ou qu'elle soit internée à son tour. Non, elle ne devait pas subir cela...Et voilà qu'en fait, Noah est un peu pareil que la blondinette ; il laisserait sa vie pour ne pas qu'elle souffre. « Merci de venir, je ne sais pas ce que je ferais sans toi... » Il lui lâcha la main. « Comment c'est, dehors ? Toujours pareil ? » Il voulait aussi demander par là ce qu'il advenait d'elle, là dehors.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 15/04/2012
Célébrité : Amber Heard
MessageSujet: Re: Not time to sleep... Look at my disguise ! feat. Mischa Dim 8 Juil - 14:57

Mischa avait prit la tête des "rebelles", ces personnes qui ne voulaient plus voir un tel système asservir la liberté de l'homme. Noah en avait été le prédécesseur, il avait toujours été d'une perspicacité qui avait émerveillé Mischa a chaque fois qu'il se retrouvait dans des situations qui pourraient être "désespérée.Il était le cerveau alors qu'elle était la détermination et l'optimisme, il avait le génie, elle avait le courage... d'une certaine manière ils se complétaient et Mischa avait toujours la nette impression qu'avec lui elle pouvait battre n'importe quoi sur sa route. Seulement le gouvernement lui avait prit ce qu'elle avait de plus cher dans ce monde : Noah.
Il était difficile de faire face a tout ce qui se tramait dehors sans Noah, Il était ardu de faire la différence entre ce qui était bon ou mauvais parce que sans lui cette capacité de réflexion se mélangeait avec d'autres principes qui lui échappé. Pourtant elle n'abandonnait pas, elle ne le laisserait jamais tomber, c'était plus fort qu'elle elle sentait son destin lié au sien et l'affection qu'elle lui portait allait plus loin qu'un emprisonnement. Dehors Mischa avait réussi a trouver d'autres personnes qui comme elle ne croyait pas a ce système mis en place pour soi-disant "nettoyer" New-York de voyous en tout genre. Certes... elle n'était pas naïve, certains psychopathes, sociopathes, schizophrènes, , névrosés etc avaient leur place ici, pour ceux- là ils étaient nés avec un problème psychologiques, ils étaient nés pour tuer encore et encore. C'était des prédateurs. Mais Noah et certaines autres personnes n'avaient pas leur place ici, des gens sains d'esprit avec le principe de moralité ancré dans leur cerveaux ne pouvaient pas être enfermés a tort. Noah avait été victime d'une machination, ses écrits avaient une influence si importante a New-york sur l'opinion des gens qu'il avait créé une vague de doute sur la population.
Mischa sauta dans les bras de Noah et fourra son visage dans son cou, malgré sa pâleur et ses cernes, elle sentit que Noah était heureux de la voir . " Je ne te laisserais jamais tomber voyons, on sait tout les deux que tout ça n'est que paroles, ils ne nous connaissent pas.". Mischa ne prononçait jamais le noms de ceux a cause de qui Noah était enfermés, le gouverneur et tout les soi-disant "experts" qui avaient mit en place le plan "requiem for a dream". Mischa s'inquiétait toujours pour son ami, elle se demandait de quelle façon elle pourrait le faire sortir de cette prison le plus vite possible... elle avait peur qu'un jour il soit trop tard, que sa rencontre avec un quelconque patient atteint de psychose ou d'une autre maladie mentale ne lui coûte la vie. Elle ne s'en remettrait pas et ça elle en était sûre, peut-être même deviendrait-elle ce qu'elle ne voulait absolument pas devenir : une folle, une hystérique qui réclamerait vengeance. Alors elle en était là a vouloir le faire sortir car chaque minutes qui passaient rapprochait Noah un peu plus vers la folie ou pire vers la mort... elle venait ici au moins deux fois par semaines a présent, prodiguant de l'espoir a son ami. " Je n'aime pas ça... vraiment pas..." Mischa passa sa main au niveau de l’arrête du nez de Noah, le nez semblait quelque peu tordu mais il n'était pas cassé... elle laissa échapper un petit soupir de soulagement mais n'étant pas rassuré pour autant elle en parla a Noah " surveille ton nez... qu'il ne s'infecte pas et puis ne t'inquiètes pas pour moi, je pense a moi et justement je perds pieds sans toi, sans vouloir tomber dans le mélo ridicule mais c'est vrai." elle lui décocha un sourire, l'un de ces sourires qui voulait dire "tout va bien, carpe diem". Elle se décolla quelque peu de son ami essayant d’apprécier son image le temps qu'elle était là puis il l'entraina dans un endroit où aucun patient ne s'était caché. " ça va, je n'ai pas a me plaindre, je langui juste que tu sois dehors,ça me tue de devoir t'abandonner a chaque fois que je repars..." Mischa esquissa une mou, elle n'avait pas envie de le laisser et a chaque fois qu'elle le faisait elle sentait un vide envahir son coeur et s'installer jusqu’à ce qu'elle retourne dans l'asile pour voir Noah,c'était une situation difficile. Elle avait toujours besoin d'être en contact avec lui. " et bien disons qu'on s'est bien trouvé alors ". Elle lui posa un délicat baiser sur le front, en signe de reconnaissance et de protection puis elle chercha son regard une fois de plus, elle chuchota, regardant a droite et a gauche, vérifiant que personne ne trainait dans les environs " Tu seras bientôt dehors, mes planas avances comme prévu. Il ne ne manque que quelques détails a régler mais j'espère m'en occuper très vite."

_________________

ange et démon
Hélas ! le poison et le glaive
M'ont pris en dédain et m'ont dit : "Tu n'es pas digne qu'on t'enlève
A ton esclavage maudit,Imbécile ! de son empire si nos efforts te délivraient,
Tes baisers ressusciteraient Le cadavre de ton vampire !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Not time to sleep... Look at my disguise ! feat. Mischa Mer 11 Juil - 20:06

Pouvoir compter sur une personne, parler à quelqu'un, dans cet asile, c'était tellement miraculeux. Avoir quelqu'un qui fait attention à vous, c'était tellement rare. Ici, il y avait des infirmiers, certes, mais ce ne devait être qu'un prétexte, car la plupart d'entre eux étaient tout aussi fous que certains internés. Bon nombre de médecins ne faisaient que tester des médicaments à leurs patients. Oui, en plus d'être internés, proies à la folie et livrés à eux-mêmes, ils étaient des cobayes. Personne ne savait les effets des médicaments que les internés prenaient. Mais il fallait les prendre, sinon on les considérait comme encore plus fous et en plus de cela rebelles, en quelque sorte ; ce qui valait de beaux châtiments. À vrai dire, tout le monde évitait de se retrouver un jour dans la salle de torture, car on souffrait déjà bien assez ici. Mais tous étaient impuissants face à ça. Ils ne pouvaient rien faire pour contrer cette souffrance, ni sortir de ce trou à rats. Il leur fallait de l'aide extérieur. Mischa. C'était l'espoir de Noah. Et indirectement de tous les innocents. L'espoir de pouvoir retrouver sa famille, ses amis, son ancienne vie, le bonheur, le sourire. De tout retrouver. Mais il allait falloir beaucoup de temps pour y parvenir. Et ce que Noah craignait, c'était de devenir fou, dans ce laps de temps. Quand on devient fou, on perd tout sans le savoir. Ainsi il n'y aurait plus d'espoir.

L'arrivée de Mischa avait ravivé cet espoir. Rien avait changé entre elle et Noah. Ils étaient toujours aussi complices et fraternels. Il y avait tellement pire, et elle s'inquiétait pour le nez du jeune homme. « Ne t'inquiète pas, ça va déjà bien mieux qu'avant. » En effet, il devait déjà avoir désenflé et faisait moins souffrir le jeune homme. Mischa, quant à elle, lui expliqua qu'elle ne tenait plus là-dehors. En effet, le groupe des rebelles devait s'être agrandi, et tout cela demandait beaucoup d'organisation et de labeur. Alors qu'ils s'étaient rendu dans un endroit pour être plus discrets, Noah prit les deux mains de la jeune femme pour lui dire : « Tu t'es montrée forte jusqu'à maintenant, n'abandonne pas. On y est presque. Bientôt... tout sera comme avant... » Elle le lui promettait à chaque fois qu'elle venait. Les projets de la jeune femme avançaient apparemment. Tant mieux, Noah n'aimait pas cet endroit. En même temps, très peu de monde l'appréciait. Mais il fallait se montrer patient : « Ne précipite rien. Il faut qu'on soit sûrs de notre coup... J'ai pas vraiment envie que tu te retrouves ici toi aussi. Enfin, ça me ferait de la compagnie » rit-il, « mais tout tomberait à l'eau... » Il reprit une expression sérieuse sur son visage, avant que Mischa ne lui dépose un baiser sur le front. Il ne put s'empêcher de se faire la remarque ; c'était elle qui avait une démarche protectrice... Mais ça ne devait pas être le contraire ? « Je sais, si tu pouvais rester, je suis sûr que tu le ferais... Mais ce n'est pas le but, que ce soit toi qui viennes ici... Ce serait plutôt à moi de sortir pour te voir... » Il soupira. « Ce sera bientôt fini, on aura plus ce problème collé au cul, et on se retrouvera complètement. »

Dehors... Noah rêvait souvent qu'il y était. Tout était là-bas. La vie valait alors la peine d'être vécue. Son métier, les enquêtes, les élèves, les amis, Mischa... Tout. Là-bas on a plus peur de manger ce qu'il y a dans son assiette, on ne doit plus prendre d'étranges pilules, on n'a plus à être sur ses gardes incessamment, par crainte qu'un fou nous tranche la gorge avec ses ongles. Le jeune homme était en revanche conscient qu'il ne retrouverait tout de même pas la même vie qu'il menait auparavant. Le gouvernement risquerait d'être sans cesse à ses trousses. À moins qu'il ne réussisse à se faire passer pour mort... Ce serait sans doute la meilleure solution, mais malheureusement, Noah ne pouvait pas encore prédire comment ça se passait exactement. Puis il pensa à quelque chose. Un sourire en coin, il dit à son amie : « Oh, il faut que tu me rappelles de faire tout ce que tu voudras une fois que je serai dehors ! » Quoi qu'il fasse, il ne pourrait jamais assez la remercier pour tout le soutien qu'elle lui a apporté et qu'elle lui apportera certainement encore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 15/04/2012
Célébrité : Amber Heard
MessageSujet: Re: Not time to sleep... Look at my disguise ! feat. Mischa Jeu 19 Juil - 11:57

Mischa s'imaginait déjà comment serait la vie une fois que son ami serait dehors, ils seraient liés plus que jamais dans cette guerre contre le gouvernement et dans leur chute (s'ils chutaient) ils feraient tomber quelques têtes, ça c'était certains. En ce moment la jeune femme bossait sur une série d'articles qui elle en était sure feraient des gorges chaudes, mais c'était le but, elle ne voulait que montrer les failles de ce système qui condamnait les innocent a vivre un enfer au quotidien.
Mischa était une jeune femme courageuse mais surtout très énergique et déterminée, elle ne s'arrêterait que lorsque ses os seraient cendres, que lorsque elle serait froide comme une pierre tombale. jusque là elle donnerait toujours tout son temps a la poursuite de la justice et a la délivrance de la vérité ainsi qu'a la loyauté qu'elle devait a son ami Noah. Rien ne remplacerait ces buts qu'elle s'était fixée, rien n’arrêterait les objectifs qu'elle voulait atteindre. Et si elle venait a mourir demain, elle avait laisser quelques plans de no man's land, des théories et des essaies dans un coffre fort dont le contenu irait a Zacharya qui devrait les faire passer a Noah pour qu'ils puissent continuer la quête de ce qui devait être abolit. Elle tourna son regard turquoise vers les pupilles dilatés de son ami Noah qui semblait être exténué. Cet air la désola, mais c'est ce même air qui lui donnait la force nécessaire pour s'accrocher et ne jamais baisser les bras face a un système qui semblait insondable. elle le prit dans ses bras, se jurant de redoubler d'effort pour pouvoir sortir Noah de là, mais chaque minutes passées a l’extérieur pour Mischa rapprochait un peu plus son ami vers la liberté, vers une résurrection. " si tu veux dormir un peu, dors, je surveille autour de toi pendant ce temps, tu as l'air totalement exténué...". La jeune femme fit une mou, elle n'aimait pas voir son ami comme ça, Noah était très fort mais aucun humain normalement constituait ne pouvait supporter indéfiniment les blessures infernales physiques et mentales que ce lieu infligeait. La blonde passa une main dans les cheveux sales de Noah, cherchant a entrevoir les jours où les deux jeunes gens s'asseyaient sur un banc de central park, un café starbuck dans la main, parlant de leur projets professionnels, de leurs articles mais également du prochain film qu'ils iraient voir au cinéma. Complice dans le travail, complice dans l'intimité de leur amitié. " non non je ne vais pas abandonner, en même temps il y a trop d'enjeux pour ça et puis je vais pas te laisser croupir ici, hors de questions " Il y avait des fois où l'idée la prenait de se faire interné ici, mais pour ça il fallait qu'elle se fasse détectée au scan... Difficile d'imaginer que pour ça il fallait tuer quelqu'un dans le passé... ou l'avenir. Mais avec Noah ça avait été autre chose, le gouverneur n'avait pu supporter de voir l'importance de ses travaux mis a jour aux yeux du monde... Et maintenant il était là. " même si je venais ici, tout ne tomberait pas a l'eau, beaucoup de gens soutiennent notre cause tu sais, il y en a beaucoup plus que depuis ton entrée ici. " cette idée lui fit du bien, savoir que petit a petit des gens se ralliait a leurs pensées, cela faisait un grand bien de savoir ça. Mischa ne pouvait même pas rencontrer tout les "rebelles" qui se joignaient a eux, ils s'étaient répartis dans tout New york et ils ne criaient pas sur tout les toits qu'ils étaient contre ce système de scan indigne de la liberté humaine. Mais Mischa faisait figure de meneuse autant qu'elle le pouvait, elle remplaçait Noah qui lui représentait l'injustice a l'état pur, son cas avait fait le tour de New york, raccrochant de plus en plus de personnes a la cause.
Bien sur Mischa aurait aimé qu'il ne s'agisse pas de Noah la figure emblématique de l'abus de pouvoir dans la ville de New York... mais grâce a lui, elle pourrait mener a bien ses objectifs de détruire une bonne fois pour toute cette machine infernale, mais son premier objectif était de délivrer Noah de cet enfer, le reste suivrait. " j'y travaille, maintenant il faut surtout que je trouve un moyen pour que tu ne te fasses pas recherché une fois dehors..." Mischa réfléchissait encore a la manière dont Noah pourrait passer inaperçu dehors. Elle avait quelques idées mais cela serait quelque peu douloureux : une brulure d'empreinte digitale pour commencer, le port de lentilles de couleurs différentes... mais le mieux serait sans doute de le faire passer pour mort et de le faire changer d'identité. Alors pour ça elle avait besoin de Zacharya, et de trouver un de ces poisons capable de vous faire passer pour mort rendant votre pouls presque inexistant mais ça resterait très dangereux... "une fois que tu seras dehors, j'aurais deja tout ce que je veux " elle lui fit un sourire bienveillant et lui prit la main qu'elle enroula autour de la sienne.

_________________

ange et démon
Hélas ! le poison et le glaive
M'ont pris en dédain et m'ont dit : "Tu n'es pas digne qu'on t'enlève
A ton esclavage maudit,Imbécile ! de son empire si nos efforts te délivraient,
Tes baisers ressusciteraient Le cadavre de ton vampire !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Not time to sleep... Look at my disguise ! feat. Mischa Jeu 26 Juil - 22:32

Dehors, il y avait des gens qui soutenaient leur cause. La troupe des rebelles. Sans eux, Mischa et Noah ne seraient pas en mesure d'exécuter leurs plans, ni même peut-être de les projeter. C'était sans doute l'élément le plus important pour la réussite. À deux, ils ne pourraient reverser un système comme celui-ci. Avec une troupe derrière eux, il y avait des chances. Mais étaient-ils assez ? Noah n'en savait rien, à vrai dire, l'effectif devait avoir changé depuis qu'il est enfermé. Sont-ils plus ? Sont-ils moins ? Peut-être que certains sont partis, découragés... Mais Mischa avait dû réussir à mobiliser beaucoup de gens, Noah savait de quoi elle était capable. La jeune femme était incroyable. Elle ne s'arrêterait jamais. Savoir qu'ils n'étaient pas seuls était en quelque sorte un soulagement et grâce à cela, les deux jeunes gens pouvaient calmer un peu leurs pensées pour être plus efficaces dans leur démarche. Oui, il fallait prendre son temps, rien ne servait de se précipiter dans les erreurs. Ici, la moindre faille pouvait tout gâcher...

Mischa proposa à Noah de dormir un peu, lui disant qu'il avait l'air exténué. « Regarde les autres... Certains sont bien plus mal que moi... » Il regarda dans la pièce... Les autres personnes – certaines – étaient vraiment mal en point, ne sachant vraiment ce qui leur était arrivé. Ils devaient s'être battus, ou alors ils étaient tombés sur un fou, il s'était peut-être faits tabasser... « Je vais bien, je t'assure. Tu sais comment c'est, ici... On finit par s'habituer. Fais pas cette tête ! Je suis si laid que ça ? » rit-il. Oui, le remède à la folie était peut-être le rire. Autant dire que personne ne riait ici. Noah avait presque oublié à quel point sourire faisait du bien, mettre de côté ses souffrances, être un moment avec sa petite sœur de cœur et discuter plus ou moins comme au bon vieux temps. À quelque part, ça faisait aussi du bien de repenser à avant, de se projeter à nouveau dans le passé. Quand Mischa et Noah travaillaient encore ensemble, avaient leurs secrets et n'avaient pas besoin de s'inquiéter pour l'autre. Les choses ne seront plus jamais ainsi. Même si Noah sortait, il ne pourrait pas retrouver de travail. Du moins dans un premier temps. Il devrait sans cesse se cacher... jusqu'au moment où le gouvernement tomberait. Ce n'était pas chose faite, mais à ce moment-là, tout redeviendrait plus ou moins comme avant. Leurs petites habitudes... Peut-être que ça sera même mieux qu'avant ? On pouvait toujours rêver... Et dire que tout ça était la cause d'une vulgaire machine bidon... Voilà à ce que l'homme en était réduit... Noah sortit de sa rêverie et écouta attentivement Mischa. Elle disait qu'il y avait bien plus de gens soutenant leur cause que lorsqu'il fut interné. « Ça, c'est une bonne chose. » Maintenant, il en avait la confirmation... Ils étaient plus nombreux... Ils étaient sur la bonne voix.

Un moyen pour que Noah ne se fasse pas remarquer une fois qu'il serait dehors... « Ça ne va pas être facile... Il faudrait que je change d'apparence physique, faire peut-être de faux papier, faire croire que je suis mort... Je ne sais pas comment ce sera possible, mais il le faudra. À mon avis, tant qu'ils n'auront pas mon cadavre devant les yeux ou qu'ils ne me sauront pas ici, ils me chercheront... » C'était inévitable, le gouvernement ne lâcherait certainement pas l'affaire. Mischa entrelaça ses doigts dans ceux de Noah et tous deux se sourirent. Il avait tellement hâte d'être dehors ! Mais en même temps, il savait que c'était dangereux ; ça ne changerait rien, il veut sortir. Cet asile est pire que l'enfer... Le jeune homme s'assit contre le mur en entraînant son amie avec. Pourvu qu'elle ne doive pas partir... Il aimait sa compagnie. Un petit silence s'installe, durant lequel ils se dévisagèrent. Pis Noah ouvrit de grands yeux étonnés en regardant les cheveux de son amie. Il prit une de ses mèches entre ses mains. « T'as un cheveu blanc ! » Oui, Noah était d'humeur farceuse maintenant. Une blague de très mauvais goût, il en était conscient. Mais c'était juste pour voir la tête qu'elle ferait... Très vite, le jeune homme rit, prouvant qu'il plaisantait. Il ne voulait pas qu'elle le prenne mal, mais... c'était drôle... du moins pour lui. Quel gamin. Il s'arrêta rapidement, sachant que Mischa lui renverrait quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Not time to sleep... Look at my disguise ! feat. Mischa

Revenir en haut Aller en bas

Not time to sleep... Look at my disguise ! feat. Mischa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008» Session time out...» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.» Damon Moon - "It's time to forget about the past"» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem For a Nightmare :: Les Combles-