Partagez|

Voir n'est pas connaître, Vogue Dâre (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Voir n'est pas connaître, Vogue Dâre (terminé) Lun 18 Juin - 19:29



MADEMOISELLE VOGUE DÂRE







ÂGE : 23
SURNOM : V
DATE DE NAISSANCE : 29 août
LIEU DE NAISSANCE : Paris
MÉTIER, ETUDES : Ex-mannequin, Tueuse en série
CÉLÉBRITÉ : Charlize Theron
CODE RÉGLEMENT : Ok by Eze'



VOTRE PSEUDO : Ryo Wink
VOTRE ÂGE : 20 ans cette année
DISPONIBILITÉ : 4/7 jours en général moins pendant les exam ^^
AVIS SUR LE FORUM : Un contexte complet et détaillé, un graphisme attrayant et une histoire qui donne envie de s'y intéresser, chapeau Very Happy

Orientation sexuelle :
Hétéro
Bisexuelle
Gay
Autres

Statut :
En couple
Célibataire
Compliqué

Groupe :
Keep Calm
Take Care
Industrial Disease
Natural Born Killer
Dangerous and Free
Free and Rebellious


HISTOIRE

Citation
Septième d'une fratrie de treize enfants tous nés de la même mère prostituée, Vogue dut son prénom à sa génitrice qui se passionnait pour la mode, ainsi une de ses filles se nommait Marie-Claire, l'autre Prada, Dior, les garçons n'échappaient pas non plus à ce fléau, Hugo Boss, Lacoste, et cela continuait jusqu'au dernier de la fratrie... Néanmoins, la petite enfant eut plus de "chance" que ses frères et sœurs dans le sens où, quand elle eut huit ans, son papa revint voir sa maman. Elle le vit venir alors qu'elle était assise devant la maison depuis que sa mère l'avait mise dehors après l'avoir découverte elle et son frère ensemble dans le lit de leur grande soeur.

Curieusement, son papa paya beaucoup plus que d'habitude la prostituée quand il vit la petite fille et embarqua Vogue avec lui dans un immeuble crasseux et désert ou presque, la il la viola à plusieurs reprises avant de la refoutre à la rue.
Vogue se promit de faire payer ce à cause de qui s'était arrivé. Pendant plusieurs mois, elle suivit son père dans les rues sans que celui-ci s'en rende compte, vivant de vols et des dons de passants. Un soir alors que son paternel était en train de faire affaire avec un prostituée, un homme rentra dans la ruelle où ils étaient, Vogue le fixa et fut prise de frissons quand l'homme empoigna le cou de son père et le lui cassa en deux avant de étrangler la femme avec une main.
Elle fit un mouvement nerveux et tapa dans une poubelle à coté d'elle, l'homme se retourna et la fixa avec une expression qui parut la plus belle du monde à Vogue. Alors qu'elle le voyait avancer vers elle, Vogue n'avait pas peur, elle ne ressentait d'ailleurs rien hormis le frisson de la mort, étrangement excitant. Et contre toute attente, l'homme ne la tua pas, au contraire, il l'emmena avec elle.

Pendant un an, elle vécut normalement avec lui, allant jusqu'à le considérer comme son papa, il l'éduqua et lui fournit une éducation complète, mais au bout du compte, Vogue pensait toujours au meurtre qu'elle avait vu "ce" jour la. Elle savait maintenant comment elle pouvait se venger et finit par obtenir une réponse positive de son père, il allait lui apprendre à faire de même si et seulement si il jugeait qu'elle y était apte.
Et il accepta définitivement quand il décela les réactions de Vogue face à la mort, il en fut même soufflé, elle avait un sacré potentiel ! Allez savoir pourquoi, pour cet homme, rien n'était plus normal que de tuer, mais seuls une certaine élite en était capable. Jusqu'en 2000, elle fut une étudiante assidue et très talentueuse, elle développa une stratégie pour se venger et enfin, quand elle se jugea prête, elle accomplit sa vengeance, en incendiant sa "famille". Des treize personnes qu'elle avait tué, on n'a trouvé aucune trace de corps.

Et l'élève surpassa le maître.
Ayant pris plaisir à prendre toutes ses vies dans la souffrance, Vogue ne s'arrêta pas à sa vengeance, elle brisa la nuque de son père durant son sommeil en utilisant une batte de baseball. Elle entendit parler de New York et se débrouilla pour s'y rendre.
Mais la-bas, elle fut ramassée par l'assistance sociale et placée en orphelinat. Complètement dénuée d'émotions, elle prit plaisir à manipuler et à soumettre ses camarades, d'ailleurs, quelques uns disparurent mystérieusement pendant qu'elle était la, leur disparition fut attribuée à la forte criminalité de la ville. A quatorze ans elle fut remarquée pour sa beauté parfaite qui cachait un caractère tout à fait différent, mais jouant un rôle de fille modèle, elle fut engagée en temps que mannequin.

Malgré le premier scan à faire à l'âge de quinze ans et ses activités illégales en dehors du mannequinat, elle n'eut aucun problème, après tout peut être que séduire l'examinateur aide à ne pas se faire détecter comme potentiellement dangereuse...
Devenue une égérie de mode le jour et une tueuse en série quand elle avait envie de ressentir quelque chose, elle réussit à déjouer le scanner jusqu'à ses 19 ans, malgré tout, le scan la décela très dangereuse et déclara qu'elle allait tuer son agent, sa manager et son secrétaire (tous présents dans la pièce) par plaisir dans un délia de temps flou.

C'est vrai qu'elle avait déjà songé à tous les tuer quand ils étaient sur son dos toute la journée... Soupirant, Vogue abandonna son masque de figure de mode et s'autorisa un dernier baroud de liberté.
Elle arracha la gorge de l'examinateur de la main, dégageant soudain une force monstrueuse pour son corps puis tua l'agent, la manager et le secrétaire avant de démembrer les corps.
Elle fut internée sur le champ et catégorisée très dangereuse.
Pour Vogue, l'asile était plutôt un endroit plaisant pour son coté morbide et remplie de potentielles victimes. En ayant marre de porter un prénom donné par sa "mère", Vogue se fit appeler "V" parmi les détenus. En apparence très innocente, elle s'est néanmoins fait une certaine réputation dans l'asile et passe toutes ses nuits au sous-sol, quand elle en ressort, c'est couverte de sang, et pas souvent le sien.
Elle n'est pas du genre à être de mèche avec les gardiens, bien au contraire, elle serait plutôt du genre à les torturer, elle manipule et use de faux semblant pour repérer des proies potentiellement susceptibles de lui apporter un frisson et une émotion.
Sa signature de meurtrière est qu'elle prend la première phalange du majeur droit de chacun des corps de ses victimes, comme souvenir. Intelligente, elle ne fait des vagues que la nuit et si l'envie lui prend de s'y mettre le jour, elle minutera tout à la seconde près pour ne pas se faire prendre.





QUARTIER LIBRE


Citation.
"Papa pourquoi on est dans un immeuble ? Y personne ici... Dis tu m'as dit qu'on irait voir la Seine, quand est-ce qu'on y va ?"

Vogue tira sur la manche de son père avec insistance, ils étaient déjà en train de monter les escaliers du troisième étage, son père ouvrit une porte délabrée et poussa la petite fille de huit ans à l'intérieur. Il faisait sombre, il faisait froid, ça sentait mauvais, ça suintait la saleté,
et derrière Vogue, son père fermait la porte et mettait le verrou. Vogue se retourna, elle tenait toujours la manche de son papa, d'une voix qui se voulait tremblante :

"Papa tu es sur que c'est par là la Seine ?"

L'homme afficha un sourire à vomir, un sourire de porc, grouillant de larves et de pustules, c'est ainsi qu'on aurait put décrire ce sourire. Vogue avait déjà vu ce sourire sur le visage des hommes qui venaient louer les services de sa mère chez elle. La voix qui s'échappa du corps de l'homme lui laissa un souvenir marqué au fer rouge, collante et purulente....
Elle détestait cette personne !
La voix se fraya un chemin vers Vogue à travers la pénombre :

"Allons petite fille, tu ne me fais pas confiance ? Regarde par ici, la scène est la !"

L'homme lui indiqua un espace vitré au fond de la pièce, où un rayon de lumière venait éclairer la pièce. Vogue s'approcha de la fenêtre et essaya de voir la Seine au travers mais tout ce qu'elle perçut fut la façade de l'immeuble d'en face, dubitative, elle se retourna vers son paternel :

"Papa la Seine n'est pas la c'est un immeuble ! Elle est où l....."

Son père venait de lui plaquer une main sur la bouche et de la pousser contre le mur avec violence. La tête de Vogue heurta le rebord de la fenêtre et elle chancela jusqu'à s'affaisser contre le mur, le tête virevoltante. A peine consciente, elle sentit des mains lui arracher ses vêtements et bientôt elle eut encore plus froid qu'avant, mais ce qu'elle sentit bien, ce fut une douleur intense qui survint tout à coup dans son corps.
La souffrance la transperça de part en part, quelque chose la gênait dans cet endroit, la, en bas. Elle réussit avec effort à ouvrir les yeux pour voir son "père" penché au dessus d'elle, Vogue haletait sous la blessure intense de son ventre, elle comprit que ce qui la gênait à lui faire mal était un doigt de son père... Elle avait déjà vu sa mère avoir ça avec des hommes qui lui donnaient de l'argent après, mais Vogue, elle ne voulait pas faire ça, elle se mit à se débattre et réussit à donner un coup de pied à son paternel mais il l'immobilisa avec une main.
Apparemment il était maintenant en colère et il ouvrit son pantalon et introduit sa chose dans le corps d'enfant de Vogue.
La douleur devint insoutenable, mais Vogue ne pleura pas, elle se mordit la lèvre jusqu'à ce que du sang coule sur son menton, elle n'avait pas peur, elle était en colère, elle avait mal, elle voulait qu'il paye, qu'il crève ! Entre deux morsure Vogue ouvrit les yeux et fixa avec fureur son violeur :

"Tu me le paieras !! Je me vengerais je le jure ! Vous me le paierez tous !!"

Mais loin de prendre cette phrase au sérieux, l'homme redoubla ses coups de boutoirs, ébranlant un peu plus le corps de Vogue à chaque accoups. Mais à partir de ça, Vogue se retrancha dans un monde qui n'appartenait qu'à elle où la douleur ne pouvait pas l'atteindre.
Le violeur recommença son acte plusieurs fois au cours de la journée mais finit par se lasser de l'absence de réaction de Vogue.
Au soir, il jeta dehors la fillette sale et souillée puis il lui lança ses vêtements.
Vogue réussit à se trainer contre un mur et à remettre ses vêtements avec des gestes d'automates. Il se mit à pleuvoir, en quelques minutes, les rues crasseuses se firent parcourir par des filets de boues, Vogue, impassible au travers des torrents malpropres ne cessaient de se ressasser :

"Je me vengerais.... je me vengerais...je me vengerais...."



CODE A POSTER A LA SUITE EN MAJUSCULE :

Code:
CHARLIZE THERON ☼ VOGUE DÂRE


Dernière édition par Vogue Dâre le Mar 19 Juin - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Age : 28
Messages : 372
Date d'inscription : 04/01/2012
Célébrité : Gaspard Ulliel

Scanner rétinien
Secret ou autre...:
Âge du perso: 26 ans
Statut: Hétéro/Célibataire
MessageSujet: Re: Voir n'est pas connaître, Vogue Dâre (terminé) Lun 18 Juin - 20:00

Bienvenue sur le forum ^^ ravi qu'il t'ait plu et je valide ton code car c'est le bon Wink
Bon courage pour ta fiche et excellent choix d'avatar *-*

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemforanightmare.forumgratuit.org
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Voir n'est pas connaître, Vogue Dâre (terminé) Mar 19 Juin - 14:24

Bienvenue par ici ! Wink
Bon courage pour ta fiche et en effet, vraiment très bon choix d'avatar. I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Voir n'est pas connaître, Vogue Dâre (terminé) Mar 19 Juin - 15:58

Charlize Theron en ex-mannequin tueuse en série? → J’aime!
Pour l’occasion je vais me trouver un costume de Ninja et on pourra fêter ton arrivé sur le forum!
Oh Yeah
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Voir n'est pas connaître, Vogue Dâre (terminé) Mar 19 Juin - 16:12

Merci tout le monde Very Happy

Voila j'ai fini, ça m'aura demandé de la documentation sur les serial killers Rolling Eyes

J'espère que ça vous plaira ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 15/04/2012
Célébrité : Amber Heard
MessageSujet: Re: Voir n'est pas connaître, Vogue Dâre (terminé) Mar 19 Juin - 16:28

Bienvenue!
ton histoire est super dure et cruelle. Vraiment bien écrite, la partie RP est forte, vraiment ton personnage a un gros potentiel! j'adore! Bref te voilà répartie! tu peux dès a présent ouvrir ta fiche de lien et construire des rp!
(et me reserver un lien! ton personnage me fascine!)

_________________

ange et démon
Hélas ! le poison et le glaive
M'ont pris en dédain et m'ont dit : "Tu n'es pas digne qu'on t'enlève
A ton esclavage maudit,Imbécile ! de son empire si nos efforts te délivraient,
Tes baisers ressusciteraient Le cadavre de ton vampire !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Voir n'est pas connaître, Vogue Dâre (terminé)

Revenir en haut Aller en bas

Voir n'est pas connaître, Vogue Dâre (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» C'est un père sage celui qui connaît son propre enfant [Terminé]» [#9] Voir plus loin que le bout de son nez.[Terminé]» Qui veux voir l'handicapé avant son accident» site pas mal pour voir des films en direct ^^» reportage de grand voir vient voir c est beau ..............
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem For a Nightmare :: Casiers Judiciaires :: Scans Validés-